• w-facebook

La Cie Etat d’Urgence est née de la volonté d’Amanda Da Silva, chercheuse en migrations, de partager ses recherches au travers de médias capables de toucher le tout public. Elle réunit artistes et chercheurs pour discuter des questions sociales.

Ce projet tient son innovation dans le fait d’adapter, d’interpréter, de ressentir et partager corporellement et visuellement avec les publics une matière réflexive, produit des recherches scientifique.

Considérer l’art comme un vecteur, un outil, un moyen d’enrichissement réciproque, d’apprentissage et d’ouverture, de relation à l’autre et au monde. Se positionner à l’inverse des thèses d’exclusion, de repli identitaire, de populisme. Déplacer le théâtre aux frontières de l’intime et du politique.

Nous empruntons le chemin de traverse qui nous conduit au cœur du projet, un spectacle : « Dites à ma mère que je suis là », des conférences et des ateliers, avec l’exigence artistique et la volonté de mettre ce travail à la portée du plus grand nombre. Alors fournir aux citoyens des connaissances et savoirs sur les situations auxquelles ils sont confrontés tous les jours devient un moyen de co-construction, pour lequel la culture et la science sont prêtes à travailler ensemble afin de construire de nouvelles perspectives et des ponts entre les groupe sociaux.

Ce projet réunit spectacle, conférence et ateliers.

AMANDA C. DA SILVA

Auteur

Doctorante de l'Université de Liège, chercheuse pour le CEDEM, Master en migrations internationales de l'ISCTE de Lisbonne, et expert des études de la paix et de la sécurité pour l'Université de Coïmbra. Amanda est également chercheur missionnaire au projet d'immigration, accueil et clandestinité de la MESHS, membre
du réseau migrations et membre du groupe des auteurs de livres thématiques sur l'immigration et le trafic humain de l'UNODC. Ses travaux utilisent principalement l'approche de la sécurisation de l'immigration où elle cherche à identifier les images construites sur les immigrants et comment elles sont reproduites dans la société par la multiplicité des acteurs (securitization from inside). Elle a passé les deux dernières années dans les jungles de Calais où elle a développé sa thèse. Thèse qui a fait la une de l'observatoire des migrations du Portugal.

MARTINE CENDRE

Dramaturge

Quoi ? - L’éternité
Si tu me quittes est-ce que je peux venir aussi ? Elle pourrait le dire à Antoine Vitez, aux ateliers d'Ivry années 80, à l'école du cirque Annie Fratellini- une tentative de six mois, à Jean Gaudin, Jean-François Duroure, Joseph Nadj, Ludwig Flaszen, à la salle Baltard à Lille qu'elle a repeint pour accueillir des créations musique, danse, théâtre, au Centre de détention de Loos où elle a multiplié les interventions pendant 3 ans, 
à sa compagnie et à celle qu'elle a rejoint en 1985 : le Ballatum Théâtre.

Martine Cendre travaille avec Guy Alloucherie depuis le Ballatum Théâtre; Elle a été de presque toutes les créations : comédienne, danseuse, assistante à la mise en scène. Elle a toujours beaucoup lu, dévoré même et depuis la création de la Compagnie Hendrick Van Der Zee, c’est devenu une nécessité. Elle accumule, dissèque, recolle les textes de ses auteurs favoris. "Tout est intimement lié, la recherche dans les livres, écrire, écouter, regarder, danser, être sur le plateau ou derrière une table, filmer tout, et se dire constamment on ne sait rien… mais toujours, quelque chose ou quelques-uns, qui nous poussent à continuer."

ANTHONY LEFEBVRE

Acrobate, danseur, performeur

Sa carrière d'artiste de cirque commence par la rencontre avec Guy Alloucherie et la Cie Hendrick Van Der Zee, pour laquelle il intervient lors de performances (2004). Il développe alors une pratique de l'acrobatie au sol, basée sur la respiration et la fluidité des sauts. Il partage son travail lors de stages (CRAC Lomme, regards et Mouvements/Pontempeyrat, festival Circa/ Auch, le Channel /Calais...). Anthony enrichit et perfectionne son travail acrobatique lors de différents stages, en danse contemporaine avec Joelle Bouvier, en clown avec Joel Colas et Jacques Motte, en buto avec Sarah Duthille, en view point avec Melissa Baker... Il cherche à travers sa corporalité l'unité entre cirque, danse et théâtre et développe ainsi « une forme
d'acrodanse ». Parallèllement il se forme aux portés acrobatiques notamment au près d'Abdeliazide Senhadji et Mahmoud Louertani (Cie XY) puis intègre le milieu du
théâtre de rue. Après trois années de tournée internationale avec la Cie OFF, il
poursuit sa recherche en développant un duo acrobatique « le reste...on en
reparlera »(2011) au sein de la Cie Osmonde, puis parcours la France entière dans
des productions d'opéras dont le célèbre Carmen à l'opéra Bastille(2012). Depuis
trois ans, il travaille pour la Cie Jordi Vidal, dans le spectacle « Ooups », ainsi que
pour la Cie HVDZ (Guy Alloucherie) dans le spectacle « Aimer si fort », adaptation
d'une pièce d'Angellica Lidell (la maison de la force). Il a également assisté à la mise
 en scène Jacques Livchine (Théâtre de l'unité), Didier Ruiz et a collaboré entre
autres avec Laurent Chanel (Cie A-R-N), David Roland... et a été interprète pour
Gildas Bourdet, Yves Beaunesnes, Berangère Janelle, Jean Gaudin, Olivier Dubois,
Gorgio Barberio Corsetti...

EDOUARD DOUMBIA

Acrobate, danseur

Né au Burkina Faso, Edouard commence très tôt l'acrobatie. Au début, il joue à faire des pirouettes avec les copains. Puis il va à l'espace rencontre jeunesse de Dafra
pour y faire des portés, du fil, de la jonglerie et de la danse acrobatique. L'école professionnelle de Châlons le sélectionne pour faire un an de stage. Il y reste au final 3 ans, le temps d'obtenir le diplôme. Il tourne notamment avec le spectacle Tetrakaï. Ensuite il se penche sur la pédagogie circassienne pour travailler à l'école

de cirque d'Angers. La scène reste dans ses rêves, c'est pour ça qu'il se présente à la Cie Etat d'Urgence pour parler de ce qu'il connait: l'immigration.

CAMILLE BLANC

Danseuse, acrobate, performeuse

Camille Blanc est issue du conservatoire national de région de Lille où elle étudie de 1987 à 1998 la danse classique et contemporaine. Après l'obtention du certificat de fin d'études du conservatoire elle continue de se former et rencontre différents chorégraphes dont Joseph Nadj, Philippe Découflé, Julie Stanzak, Mathilde Monnier, Sylvie Giron, Thierry Bae. De 2002 à 2015, elle travaille avec le metteur en scène

Guy Alloucherie, en tant que danseuse interprète dans les spectacles :

« Les Sublimes », « Base 11/19 », « Les Atomics », « Les veillées » et « Aimer si fort». Elle découvre un travail où sont conviés les arts du cirque, la danse, le théâtre, les arts plastiques, la vidéo et l’engagement politique et humain sur les thèmes proposés. Enparallèle, elle crée trois solos performance reliant théâtre, danse et vidéo encollaboration avec la dramaturge Martine Cendre, la chorégraphe Marie Letellier et le vidéaste Jérémie Bernaert. « Bérénice » Solo pour une danseuse, un texte et un violoncelliste. « État des lieux pour une danseuse blessée » performance de danse aérienne avec élastiques. « A quoi elle pense » solo dansé interactif. A partir de 2010 elle enseigne la danse au Centre Régional des Arts du cirque de Lomme et tourne un duo danse-musique en milieu scolaire. En 2013 elle crée et tourne « Welcome » dans le cadre de la saison culturelle du Doubs, un Duo danse corde volante avec Julien Cramillet. En 2015, elle crée avec la dramaturge Martine Cendre «Plus jamais ça » un spectacle réunissant des femmes de l'association Brisons le silence, qui pour certaines ont été victimes de violence.

Damien FOURNIER

Danseur, acrobate

Artiste Polyvalent, danseur et ancien circadien formé au CNAC (Portés acrobatiques). Depuis sa sortie du CNAC, il a participé à plus de 36 productions auprès entre autres de  Josef Nadj, Guy Alloucherie, Helder Seabra, Mitsou Dubois, Damien Jalet, Alexandra Waierstall...

Il collabore depuis 2006 avec Sidi Larbi Cherkaoui comme interprète dans les spectacles Intermezzo, Myth, Babel, Puz/zle Sutra, 4D, Malonga, le film Anna Karenina... Egalement en tant qu'assistant chorégraphique et répétiteur dans Sutra( spectacle avec les moines Shaolins)

Damien accorde autant d'importance à la transmission du savoir-faire technique qu'à la sensibilité et à l'implication émotive du danseur. Il puise dans des sources très diverses- Kung fu, Tango argentin, Capoeira, Langue des signes- pour créer un vocabulaire contemporain riche et  métissé. Pour lui, la danse est une opportunité d'utiliser tous ses sens, d'élargir son imagination, d'être dans le moment présent et d'expérimenter la liberté et le plaisir ainsi que des sujets plus troublants et sensibles.

SEBASTIEN PIN

Scénographe, plasticien, performeur

En perpétuel mouvement, accompagnant les éléments, il s'adonne régulièrement à quelques installations clandestines en milieu naturel. Parfois il met son oeuvre à disposition d'autres artistes qui se l'approprient avec leur corps et lui donne vie. L'oeuvre se transcende alors et devient le miroir d'une création dans laquelle, nous, autres créateurs pouvons nous mirer de mille façons et enfin ouvrir les yeux...Doute et contemplation.
Formé aux Beaux-Arts et en Ethnographie, il a entre autres été serrurier, constructeur, scènographe pour la Cie TCF (2004-2014), pour la Cie Osmonde (2007-2012), pour la Cie Pok sous les étoiles (2011), responsable des accroches aériennes sur différents évènements (Béthune 2011, Conditions Extrêmes 2011...) et réalisé plusieurs films documentaires ethnographiques avec 3M prod “le baobab et le roseau”, “rites électriques en Guinée Conakry” ou encore “les lieux qui
n'existent plus”.

PIERRE STAIGRE

Lumières

Il découvre le théâtre en travaillant pour la Cie de la mer qui monta  « la nuit juste avant les forets » de Koltes, texte écrit pour son ami Yves Ferry (comédien de la compagnie). Ensuite il continue avec une Cie de cirque Vent d’AUTAN  . Et depuis ce temps il navigue entre les différents  domaines du spectacle vivant (théâtre, cirque, danse), en occupant également divers corps de métiers…